En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Présentation

© Recueil de plans des places de Champagne et d'Alsace Louis Clerville, 1650 coll. MGD

Riche d’environ 50 000 documents, le fonds patrimonial de la Médiathèque Georges-Delaw, s’est constitué au fil des siècles.

Les premiers ouvrages de la bibliothèque de Sedan, créée en 1809, proviennent des bibliothèques ecclésiastiques passées « sous la main de la nation » en 1789. Cette collection inestimable, provenant des abbayes ou des monastères alentours, constitue la source première de ce fonds  : ouvrages de la bibliothèque catholique du Collège des Jésuites de Sedan, de la bibliothèque du Couvent des Capucins de Sedan, de la bibliothèque des abbayes de Mouzon, du Mont-Dieu, d’Orval etc.

Le XIXe siècle et le tout début du XXe siècle sont des périodes fastes pour la bibliothèque. Elle bénéficie d’achats réguliers mais ce sont surtout les dons et legs qui enrichissent ses collections : donations effectuées par les collectionneurs et les notables de la ville comme M. Depaquit (1858), M. Blanchard (1862), Mme Cunin-Gridaine (1889), M. Philippoteaux (1899), M. Gourjault (1902). La philosophie, l’histoire, le droit et la littérature prennent une place importante mais on retrouve également dans ces dons des pièces manuscrites et imprimées relatives à l’histoire des Ardennes et à celle de Sedan en particulier.

A l’heure actuelle, la Médiathèque Georges-Delaw conserve environ 14 000 imprimés du XVIe au XIXe siècle, 154 manuscrits anciens et contemporains, 6 incunables auxquels il faut ajouter un fonds iconographique de 5000 pièces (gravures, cartes et plans, photographies et cartes postales anciennes) près de 5000 volumes constituant le fonds local ardennais ainsi que divers fonds spécialisés (fonds Roger Vincent, fonds Paul Bazelaire, fonds Gourjault, fonds André Fage, fonds Frédérick Tristan). Elle conserve également une partie des archives municipales anciennes de la ville de Sedan (1460-1860). Son document le plus ancien est un manuscrit du XIIIe siècle.

La Médiathèque assure la meilleure conservation possible à ces divers documents dont elle a hérité. Elle valorise et communique régulièrement ces collections. Elle les signale dans les catalogues nationaux et dans le catalogue du réseau des médiathèques communautaires. Elle poursuit une politique patrimoniale en s’appuyant sur des personnalités majeures pour l’établissement tel que l’illustrateur Georges Delaw (1871-1938) ou l’imprimeur de l’ancienne Académie de Sedan Jean Jannon (1580-1658).

Bien que les collections intéressent surtout les amateurs éclairés, les membres de sociétés savantes et les chercheurs (étudiants, universitaires ou professionnels), elles sont également accessibles à tous les curieux !

La consultation des collections patrimoniales s'effectue aux heures d'ouverture de la Médiathèque ou sur rendez-vous.

Contact : 03.24.29.26.48 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Fond ancien

La Médiathèque Georges-Delaw conserve un fonds de documents anciens couvrant la période du XIIIe au XIXe siècle. Il comprend :


Des manuscrits

© La bataille de la Marfée et la réduction de Sedan par le cardinal de Richelieu, La Turenneïde coll. MGD

Parmi les pièces les plus remarquables, se trouvent : un manuscrit du XIIIe siècle provenant de l’abbaye d’Orval, Les Antiquités judaïques suivies de la captivité des Juifs par Flavius Joseph le manuscrit du Révérend père Norbert (1720-1791) de 1778, Histoire chronologique de la ville et principautés de Sedan, Raucourt et Saint-Menges, véritable source historique pour le territoire un manuscrit du XVIIIe siècle à la gloire du Maréchal Turenne (1611-1675) : La Turenneïde.

 

 

 

 

 

 

Des incunables

© Opera tomus tertius Jean Gerson,1483 coll. MGDLes incunables sont les premiers ouvrages à avoir été imprimés depuis l'invention de l'imprimerie à caractères mobiles en 1454 par Gutenberg jusqu'en 1501. Ces ouvrages rares sont les témoins de cette invention.
Parmi les exemplaires conservés à la Médiathèque Georges-Delaw se trouve l’Opera Tomus Tertius de Jean Gerson (1363-1429), datant de 1483, et enluminé aux armes de Jean de Budé (1425-1500), ou bien le Fasciculus temporum de Werner Rolevinck (1425-1502) de 1481, traité d’histoire universelle rédigé de manière simple qui connut un extraordinaire succès à son époque.

 

 

 

 

 

 

Des livres imprimés du XVIe au XIXe siècle

© Les pseaumes de David mis en rime françoise par Clément Marot et Théodore de Bèze, Sedan, impr. de Jean Jannon, 1630 coll. MGD

Essentiellement composé d’ouvrages religieux, littéraires et historiques, ce fonds contient notamment la production éditoriale de Jean Jannon (1580-1658), imprimeur-libraire de l’Académie protestante de Sedan et créateur du caractère typographique « La Petite Sedanoise ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Fonds local

© Les Ardennes illustrées par Elizé de Montagnac, 1869 coll. MGD

La Médiathèque Georges-Delaw conserve un vaste ensemble d’ouvrages imprimés et de publications concernant les Ardennes et plus spécifiquement Sedan.
Ce fonds est constitué de plus de 10 000 documents traitant les domaines tel que l’histoire, la géographie, la gastronomie, les sports, la culture, la vie politique et sociale, etc. Il comporte également des oeuvres de fiction d’auteurs ardennais ou qui ont pour cadre les Ardennes, des journaux locaux anciens ou récents (L’Ardennais, Le Pays Sedanais, La Revue historique ardennaise, etc.), des affiches, des brochures, des articles de presse.
Ce fonds local continue de s’accroître, par l’acquisition d’ouvrages récents, pour une conservation définitive : ces livres seront le patrimoine de demain.

 

 

Fonds iconographiques

Les fonds iconographiques, formant un ensemble de plus de 5 000 documents, contiennent :


Des estampes

© Élisabeth de Nasssau, gravure s.d. coll. MGDPortraits des illustres personnages locaux tel Henri de la Tour d’Auvergne (1555-1623) ou Charlotte de La Marck (1574-1594), ce fonds, composé d’un millier de pièces, comprend également un ensemble important de gravures représentant les paysages et monuments architecturaux des Ardennes.

 

 

 

 

 

 

 

Des cartes et plans

© Plan des fortifications de la ville et château de Sedan par N.
Renaut, 1656 coll. MGDCe fonds est constitué de pièces ou de recueils cartographiques anciens représentant Sedan, sa région mais également d’autres localités champardennaises (Charleville, Mouzon, Reims, Givet etc.). Il contient également la Carte de Cassini, premier relevé cartographique complet réalisé sur l’ensemble du territoire français à l’initiative de Louis XV. Parmi les pièces rares se trouve Le Portrait de la neuve et incomparable ville de Charleville assise sur le bord de la Meuse dans la Principauté d'Arches par Edmé Moreau, datant de 1625.

 

Des cartes postales

© Les Moulins de Sedan [1900] coll. MGDLa Médiathèque Georges-Delaw conserve une collection de cartes postales anciennes sur Sedan et sa région. Cette collection d'environ 2000 cartes postales s'est constituée au fil du temps par des achats, des dons, des legs. Les principaux éditeurs ardennais de cartes postales comme Suzaine Pierson, E. Isabel, J. Winling, H. Bourguignat ou Charpentier- Richard, sont représentés.

 

 

Fonds particuliers

Fonds Delaw

© Photographie-carte postale de Georges-Delaw, [1906] coll. MGDGeorges Delaw, de son vrai nom Henri Georges Deleau, est né à Sedan en 1871. Poète et illustrateur, on lui doit notamment plusieurs ouvrages destinés à la jeunesse : La Première année de collège d'Isidore Torticolle, Les Mille et un tours de Placide Serpolet ou Les Aventures de Til l'Espiègle. Delaw illustre également des albums de chansons (Voyez comme on danse 1902, Sonnez les matines 1904) et des contes pour enfants (Contes de Perrault 1910, Contes d’Andersen 1920). En 1905, il publie L'Ardenne qui s'en va, ensemble de textes illustrés au travers desquels il exprime une certaine mélancolie face aux bouleversements entraînés par la Révolution industrielle.
Durant la Première Guerre Mondiale, Georges Delaw, alors incorporé dans la Réserve de l’Armée Territoriale, envoie des dessins réalisés sur le front qui paraissent dans certains journaux comme Le Rire ou La Baïonnette. En 1920, paraît Sur les chemins de France. Il s'agit d'un carnet de route - une sorte de journal intime - qui se compose de textes et de dessins. Delaw réalise également des travaux de décoration pour les paquebots des Messageries Maritimes ainsi que des panneaux décoratifs pour la propriété d’Edmond Rostand. À partir de 1928, il participe également à La Grive, revue ardennaise de littérature et d'art, dont il signe les illustrations de couverture et les célèbres bandeaux et frontispices.
Le fonds Georges Delaw rassemble une grande partie de son oeuvre : ses livres écrits et illustrés, des dessins originaux, des lettres et poèmes autographes ainsi que les revues auxquelles il a contribué (fonds en cours de constitution).

 

 

Fonds Gourjault

© Portrait de Pierre Bayle (1647-1706). Gravure. Fonds Gourjault coll. MGDLe fonds Gourjault rassemble plusieurs fonds privés donnés à la Médiathèque au début du XXe siècle : les documents du marquis de Gourjault, créateur et utilisateur de ce fonds, les monographies de sites ardennais donnés par le Docteur Anasthase Lapierre, certains autres groupes de documents donnés par Messieurs Blanchard, Blondel, Cunin-Gridaine,
Landres et Villette.
Les documents du marquis Olivier de Gourjault sont donnés par Henry de Gourjault, son frère à la bibliothèque de Sedan en 1902.

Le fonds Gourjault comprend :

• des documents originaux émanant des chancelleries royales, des baillages royaux et seigneuriaux, des documents d’origine ecclésiastique, de police, des documents fiscaux et « administratifs » émanant des différents organes du pouvoir monarchique, et ceci sur une très longue période allant de la fin du XIIIe siècle au siècle des Lumières. L’origine géographique des pièces historiques ne se cantonne pas au seul espace français moderne, mais déborde largement sur les Ardennes belges, le territoire de l’actuel Duché du Luxembourg et longe la frontière allemande.
• des documents originaux privés consistant en une imposante correspondance et de nombreux actes notariés dont des contrats de mariage.
• des documents originaux contemporains tels des affiches, des périodiques, des journaux, des faire-part, des cartes postales, des cartes de visites.
• des travaux ou extraits d’ouvrages réalisés au XIXe et XXe dont l’ensemble des monographies locales et quelques extraits de certaines revues savantes.
• des copies modernes de documents du Moyen-âge et de l’Ancien Régime, tels des chartes, des actes notariés, des extraits de registre du Consistoire de Sedan.
La description des documents est concise sur le fond comme sur la forme et de très rares problèmes d’identification de lieu de personne voire de datation subsistent.

Inventaire du fonds Gourjault (.pdf)

 

Fonds Vincent

© Rentrée des classes école communale du centre Sedan, 1951 coll. MGDM. Roger Vincent, photographe installé Place de la Halle à Sedan, était correspondant du quotidien local et photographe de la Chambre de Commerce et de l’Industrie. La très riche collection qu’il a réuni tout au long de sa carrière de photographe se compose d’environ 3.000 plaques de verres auxquelles s’ajoutent environ 10.000 négatifs, couvrant une période allant de 1950 à 1975.
Le fonds Roger Vincent présente une page de vie de Sedan et de sa région : la reconstruction après la guerre, les faits divers, l’activité économique et industrielle à travers les foires, les usines…,
l’instruction publique avec les écoles, collèges…, la vie socioculturelle à travers les fêtes patronales, les sports (football, cyclisme, gymnastique, etc.), les conditions climatiques (crues et inondations). La population dont il décrit la vie est fort proche de celle qu’un Doisneau photographie au même moment.
Ce fonds photographique est pour partie numérisé et consultable au sein de l’espace patrimoine.

 

 

 

Fonds Bazelaire

© Photographie de Paul Bazelaire, s.d. Fonds Bazelaire coll. MGDPaul Bazelaire (1886-1958), né à Sedan, était chef d’orchestre et violoncelliste de renommée internationale.
La Médiathèque Georges-Delaw détient aujourd’hui le plus important fonds public de partitions ayant appartenu au maître du violoncelle. Cet ensemble exceptionnel qui comprend au moins 2000 documents imprimés ou manuscrits, compositions de sa main ou de ses contemporains et transcriptions d’oeuvres de toutes époques et tous styles, est une mine pour les musiciens car il n’en n’existe pas d’édition sur le marché. Don de Madame Viaudey-Bazelaire Monique.

 

 

 

 

 

 

Fonds Fage

© André Fage dessiné par lui-même,s.d. coll. MGDLe fonds Fage est un fonds d'archives privées comprenant une grande diversité de documents ayant appartenu à André Fage (1883-1948), natif de Sedan, ainsi qu'une grande partie de son oeuvre.
Il regroupe la correspondance privée et professionnelle de Fage, quelques photographies, des cartes de presse… et surtout, une part importante de la production de l’homme de lettres : manuscrits de romans, poésies, nouvelles, chroniques, études diverses, dessins, oeuvres publiées, dédicaces…
Le fonds Fage concerne d'autres auteurs importants pour la ville de Sedan : le dessinateur et humoriste Georges Delaw (1871-1938), ami de Fage, et des célébrités locales comme Jules Dépaquit (1869-1924) ou Jean-Paul Vaillant (1897-1970).
De nombreuses lettres et de nombreux dessins de ces célébrités ardennaises enrichissent le fonds Fage qui est donc la représentation du milieu lettré et intellectuel ardennais dans la première moitié du XXe siècle.
Ce fonds d'archives privées compte quelques 840 pièces représentant plus de 6 500 pages ou feuillets allant du tout début du XXe siècle à 1948, date de la mort d'André Fage.

Inventaire du fonds Fage (.pdf)

 

 

 

Fonds Berté

© Les soirées de Médan, 1890, fonds Berté coll. MGDLe fonds Berté est un fonds de livres provenant de la bibliothèque personnelle du Docteur Berté qui vécut à Sedan.
Le Docteur Eugène Marcel Berté est né à Raucourt-et-Flaba le 13 juillet 1908. Il fait des études au Collège Turenne et entre, en 1930, à l’École de Santé militaire à Marseille. En 1935, il intègre l’École d’Application à Marseille (spécialisation en médecine tropicale). C’est en 1932 que le Docteur Berté acquière les premiers volumes qui constitueront plus tard sa bibliothèque. 1936-1944 : départ en Afrique.
1944 : débarquement de la Première Armée avec De Lattre de Tassigny. 1946 : départ en Indochine. 1947 : retour en France et spécialisation en dermatologie. 1958-1965 : il travaille au Centre Médical Inter-Entreprises d’Outre-Mer à Paris. A partir de 1981, il se retire et vit à Sedan. Décorations : Légion d’Honneur, Croix de Guerre 1939-1945, Médaille d’Argent des Épidémies.
En 1989, le Docteur Berté décide de son vivant de céder l’intégralité de sa bibliothèque personnelle à la Médiathèque, établissement qu’il fréquente très régulièrement. Cette donation comprend un ensemble d’environ 3.000 ouvrages de littérature, d’histoire et d’humanités.

 

 

 

Fonds Tristan

© Carton d’invitation, 2007 coll. MGDFrédérick Tristan, né Jean-Paul Frédérick Tristan Baron, est romancier. Originaire de Sedan, il a obtenu le prix Goncourt en 1983 pour Les égarés et le Grand Prix de littérature 2000 de la Société des Gens de lettres pour l’ensemble de son oeuvre romanesque.
Le premier roman de Frédérick Tristan, Le Dieu des mouches, paraît en 1959, soutenu par Albert Camus et Jean Paulhan.
Son oeuvre se déploie dans tous les genres : une trentaine de romans, de contes et de nouvelles, de la poésie en prose, des essais sur le compagnonnage, la philosophie chinoise ou l’iconologie chrétienne.
Frédérick Tristan a écrit aussi sous les pseudonymes de Danielle Sarréra, Jean Makarié, Adrien Salvat, Mathieu K. Fitzgerald et Mary London.
Entre 2000 et 2010, Frédérick Tristan a donné à la Médiathèque Georges-Delaw la quasi-intégralité de son oeuvre éditée, ainsi que quelques documents iconographiques.